Article précédent
Article suivant

La côte sud du Monténégro

jeu 16 Avr 2020 Monténégro mai 2019 20

Après avoir exploré les bouches de Kotor, direction la côte sud du Monténégro ! Plusieurs stations balnéaires se partagent le littoral adriatique et certaines comme Budva sont également réputées auprès des jeunes pour leur vie nocturne très animée.

Si la fête vous intéresse moins, vous y trouverez toutefois les plus belles plages du pays et quelques petites îles très charmantes. Il y a notamment Sveti Nikola ou le duo d’îles Katic et Sveta Nedelja, toutes visibles depuis la route E65/E80, qui longe la côte.

La mer Adriatique était encore un petit peu trop froide en mai 2019 pour y faire trempette. Mais ça ne nous a pas empêché d’aller admirer la plage la plus photogénique de la côte sud du Monténégro, à savoir Sveti Stefan.

La presqu’île de Sveti Stefan

Située à moins de dix kilomètres de Budva, il est impossible de louper Sveti Stefan depuis la route. Ancien petit village de pêcheurs, cette presqu’île est devenue un hôtel de luxe fin des années 50. C’est d’ailleurs là que le tennisman serbe, Novak Djokovic, s’est marié.

Nous nous arrêtons au bord de la route E65 et descendons à pied en passant à côté de belles villas. Notre point de repère ? La mer bleue au loin. Après de nombreux escaliers, nous finissons par arriver au pied de la presqu’île.

Alors, on vous le dit tout de suite, pour marcher dans Sveti Stefan, il faut être client de l’hôtel. Mais vous pourrez toutefois vous balader sur l’une des rares plages de sable (rose !) du Monténégro.

Sur le chemin du retour vers la voiture de location, Monsieur a voulu couper par un petit sentier au lieu de remonter le village jusqu’à la route. En prenant de la hauteur, nous avons été récompensés par un joli panorama sur les montagnes alentours, entourés d’oliviers.

Stari Bar et ses ruines

En poursuivant notre route dans le sud du Monténégro, nous nous sommes arrêtés aux pieds des montagnes, dans le village de Stari Bar (en français le vieux Bar). Ici, pas de villégiatures, ni d’hôtels de luxe comme dans les stations balnéaires plus modernes de Bar ou Budva, mais des petits restaurants et cafés plus authentiques.

Le temps semble s’être arrêté à Stari Bar dans les vestiges de l’ancienne cité. Les chats ont trouvé refuge dans les ruines. Au loin, nous apercevons la mer et la ville de Bar. Il n’y a personne, nous profitons seuls des lieux. La situation en retrait de la côte de Stari Bar, rendant le village moins accessible, y est certainement pour beaucoup.

Après trois jours dans le sud du Monténégro, nous quittons la côte. La mer, c’est fini, mais nous allons côtoyer des lacs et rivières qui n’ont vraiment rien à envier au littoral adriatique !

Article précédent
Article suivant

Publié par

Graphiste & webdesigner chez Axess Industries, j’aime m’arrêter partout où je passe pour une petite photo, au plus grand dam de mon mari ! Véritable chat noir ambulant, j’ai vraiment dû contrarier dans une vie antérieure la divinité du ciel pour les voyages, les transports, la météo...

Vos commentaires sur La côte sud du Monténégro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles

Nos dernières photo ajoutées

Voyagez avec notre galerie photo !